Tomislav Dretar: J’apportais à Dieu des essences/Donosio sam Bogu mirisne darove

Publié le par Thomas Dretart

 

DRVO ŽIVOTA

 

                                                                                                                  

“L’homme peut se tremper sur sa part de nourriture, mais il ne se trompe jamais sur sa part de parole”
- Proverbe malinké


 

                Čovjek se može prevariti glede hrane, ali nikad u odnosu na riječ 
Poslovica na jeziku malinké (Mali, Gvineja; Obala slonovače)


 

J’apportais à Dieu des essences L’autel écoutait les espèces sonnantes

Les consonnes serraient le pieu odeur

Faucillent le fumé en écho ayant Le libre passage pour sciemment Bercer mes consciences espoirs Lier par ses avertis compétences Que Lui fasse sédimenter ciment Anglais à marier éternellement Mes paroles à Saint-Esprit dûment Affecté au service de Dix Lapicides Rudiments

Donosio sam Bogu mirisne darove

Oltar je slušao zvečeće sonante

Konsonanti su pritezali pobožni miris

Kosila dim u odjeku imajuću

Slobodu prolaza za hotimice

Njihati moje savjesne nade Vezati svojim iskusnim znanjima

Da bi On nataložio engleski ciment i u vječnost pritegao Moje riječi Duhu Svetom propisno

Stavljenom u službu Deset Kamenitih Začetaka

Publié dans Poésie francophone

Commenter cet article

Tomislav Dretar 18/07/2009 20:55

Toujours le logiciel fait la même faute en ajoutant cette illustration n'importé où. Je damande d'avoir de la comprehénssion.