Tomislav Dretar: Dithyrambe bucolique de Bruciël/Bukoliki Bruciëlov ditiramb

Publié le par Thomas Dretart

 

OGIER-la-bourse.jpg

(Maestoso à l’heure du bonheur)

Les oiseaux de tous les pays du monde réunissez vous à Bruxelles

Les flamants venez apportez vos flammes enflammez des oiselets

Ayants domicile fixe sous le ciel au-dessus de la verte mer wallonne

Qu’en flamingant votre danse majestueux dans le marécage pluvieux

On fasse la farandole à embraser de braises éteintes sous les cendres

Les coqs audacieux descendez du haut des églises à chercher

Les poulettes aux plumes fines chantez vos chants en public

Ne vous craignez pas qu’elles toutes ne pondent pas des œufs en or

Elles portent leurs plumes telles de reines-paonnes de rois David

Venez les hirondelles d’Afrique l’argile de Flandre est doux pour vos becs

Et les moustiques marécageux si nombreux qu’on peut nourrir vos besoins

Venez les canardes polonaises vos foies gras sont bien vue au Noël

Approchez-vous des cygnes espagnoles les oiseaux chantants portugaises il y a de bons renards

Dans les parcs et de forêts soignés même au centre de Bruxelles

Les corneilles et les corbeaux du nord faites vos haltes devant les vents

Glaciaux les milans de Croatie venez à flotter aux vos cravates

Toi, Pégase international déploies tes ailes atterrisse à Bruxelles national

Les taxes ne sont pas si chères qu’on ne peut pas faire à paître ton plume universel



(Maestoso à l’heure du bonheur)

Ptice svih zemaklja ujedinite se u                Briselu                                                                                                           Flamingosi dođite donesi svoje upaljene plamenove ptičica

Sa stalnim adresama pod nebom iznad uelenog mora valonskog

Nek plamsajući vaš veličanstveni ples u kišnim močvarama

Odigra farandolu koja će zapaliti i pod pepelom već ugašene žeravice

Drski kokoti siđite s visina crkvenih potražiti                     

Kokice finog perja pjevajte svoje pjesme javno    

Ne bojte se što one sve ne nesu zlatna jaja            

One nose svoje perje kao kakve kraljice-paunice u kralja Davida

Dođite lastavice iz Afrike flandrijska ilovača je nježna za vaše kljunčiće

A komarci barski tako brojni da mogu podmiriti potrebe vaše prehrambene

Dođite poljske patke vaše jetrice punomasne su rado viđene o Božiću

Priđite vi španjolske labudice vi            portugalske pjevice  ima dobrih lijana  ovdje

U prakovima i šumama zasađenim čak i srdištu brisela

Vrane i gavranovi sa sjevera predahnite ovdje pred vjetrovima

Lednim vi jastrebovi iz Hrvatske dođite  prolepršati svoje kravate

Ti, Pegazu međunarodni raširi svoja krila i sleti u Briselu metropoli

Takse nisu tako skupe da se ne može napasati tvoje pero univerzalno

       

Thomas Dretart: PAROLE, MON LOGEMENT SOCIAL - poèmes inédits

Publié dans Poésie francophone

Commenter cet article