Arif Ključanin: B O S N I E - B O S N A

Publié le par Thomas Dretart

 

B O S N I E

Nulle part qu’en Bosnie le pays n’est plus   âgés que dieux             

Sous le chaque colline gît un dieu mort    

Nulle part qu’en Bosnie jamais les dieux seuls ne pouvaient  porter le ciel 

Il s’est allongé aussi sur les  épaules

des hommes

Seulement en Bosnie  un seul cœur                  

ne suffit pas aux hommes

Dans leurs poitrines battent   les cœurs à tous

En Bosnie l’âme ne pouvait  jamais être réchauffée par son seul sang

De là leur mœurs de porter  le toaste en  sang des uns aux autres                                                 

Penchés sur la vie en Bosnie les dieux se livrent à la réjouissances et versent de larmes ensemble avec  des humaines                         

  B   O   S   N   A

Samo je u Bosni zemlja starija od bogova

Pod svakim brdom jedan mrtav leži

Samo u Bosni bogovi nikad nisu mogli sami nositi nebo

Ono je leglo i na pleća ljudi

Samo u Bosni ljudima nije dovoljno jedno srce

U njihovim grudima biju srca svih

U Bosni dušu nikada nije mogla ugrijati samo njena krv

Zato se tamo ljudi krvlju časte

Nagnuti nad životom zajedno s ljudima

U Bosni se i bogovi vesele i plaču

Prijevod na francuski – Tomislav Dretar

Publié dans La poésie non clssée

Commenter cet article