Par Samia Nasr - Poème de Hallaj crucifié à Bagdad: Tuez-moi/Halađova pjesma (prikovan na križ u Bagdadu): Ubijte me – prijevod: Tomislav Dretar

Publié le par Thomas Dretart

Posté sur blog de Samia Nasr©:

http://ile-des-poetes.over-blog.com/categorie-10764119.html

 

Mardi 3 mars 2009

Mansûr al-Hallâj,

Martyr mystique de l'islam

 

Mistični mučenik Islama

 

Tuez-moi de Mansûr al-Hallâj

Tuez-moi donc, mes féaux camarades,

C’est mon meurtre qu’est ma vie !

Ma Mort, c’est de survivre,

Et ma Vie c’est de mourir !

Je sens que l’abolition de mon être est le plus noble dont à me faire,

Et ma survie telle que je suis le pire des torts.

Ma vie a dégoûté mon âme, parmi ces ruines croulante,

Tuez-moi donc, et brûlez-moi, dans ces os périssables ;

Ensuite quand vous passerez près de mes restes,

Parmi les tombes abandonnées, vous trouverez le secret de mon AMI,

Dans les replis des âmes survivantes.

Hallaj crucifié à Bagdad, en 922 pour avoir déclaré, en une locution théopathique célèbre : « Ana-l-haqq » c-à-d « Je suis la Vérité ».

Par Samia Nasr ©

Ubijte me, vjerni moji prijatelji,
Ubojstvo moje život je moj!
Svojom Smrću, ja preživljavam,
A moj Život je umrijeti!
Ja ćutim da je nestajanje bića moga
najplemenitije je što imam za učiniti,
A preživljavanje takvog kakav jesam
najgora od krivica.
Moj život zagađuje dušu moju, među tim
ruševinama stropoštavajućim,
Ubijte me dakle, i spalite me, u tim kostima
propadivim;
Po tome kad prolazite mimo mojih
ostataka,
Među napuštenim grobovima, naći
ćete tajnu mog PRIJATELJA,
u zakutcima nadživljavajućih duša.

Hallaj je razapet na križu u Bagdadu 922. godine zboj jednog slavnog teopatičnog iskaza « Ana-l-haqq » tj. "Ja sam Istina"

Prijevod: Tomislav Dretar©


Ecrire un commentaire 2 - Voir le commentaire - Voir les 2 commentaires - Recommander

1 2 suivant

Publié dans La poésie non clssée

Commenter cet article