Tomislav Dretar: Bruxelles, c’est un vrai polyglotte / Brisel je pravi poliglot

Publié le par Thomas Dretart

 

 

Bruxelles, c’est un vrai polyglotte 

 

Bruxelles, c’est un vrai polyglotte 
Il a une langue à parler aux murs
Et une langue à parler aux plafonds
Il a une langue à parler à l’intérieur
Et une langue à parler à l’extérieur
Il a une langue à parler au ciel
Et une langue à parler au parterre
Il aime ses langues il les cultive

soigneusement
Il vous parle très minutieusement 
Sur vos droits toujours et encore

dérogatoires
Et il vous parle très scrupuleusement
Sur votre comportement obligatoire

interrogatoire
Il a une langue à parler aux étrangers
Et une langue à parler aux indigènes
Une langue à parler aux Européens
Et une langue à parler aux Martiens
Et tout cela ce n’est pas pour

marivauder
Il est polyglotte et il faut qu’il parle
Tout simplement à être bien compris

 

 Bruxelles je jedan istinski poliglot

 

 

Bruxelles je jedan istinski poliglot

On ima jedan jezik za govoriti zidovima

I jedan jezik za govoriti stropovima

I jedan jezik za govoriti u sebi

I jedan jezik za govoriti izvan sebe

I jedan jezik za govoriti nebu

I jedan jezik za govoriti podu

On voli i brižno uzgaja svoje jezike

On vam govori vrlo minuciozno o

Vašim pravima i to uvijek i to

još poništavajući i on vam govori

vjerno istini o vašim obvezama

na propitivanje On ima jedan jezik

za govoriti strancima i jedan jezik

za govoriti urođenicima Jedan

jezik za govoriti Europejcima i

jedan jezik za govoriti Marsovcima

I sve to nije tako radi kićenosti

On je poliglot i treba jednostavno

Govoriti da bi bio dobro razumljiv



 

 

Publié dans Poésie francophone

Commenter cet article