Tomislav Dretar: Horace dit - Eram quod es ; Eris Quod Sum

Publié le par Thomas Dretart

 

madame-pompadour.jpg

Madame Pompadour

 

 

 

 

Tomislav Dretar: Horace dit -

Eram quod es ; Eris Quod Sum

 

Horace dit - Eram quod es ; Eris Quod Sum

Et les gens n'y prenaient rien du tout mais

Ils continuaient à mourir sans relâche ni honte.

Par ad astra herbam — dit  la tondeuse à gazon vert

À célèbres Wisborough courses en Royaume-Uni

Mais les stars continuaient rester les chevaux.

Madame Pompadour dit aux pauvres qu’ils

Mangent de gâteaux s’ils n’ont pas du pain

Mais le pauvres ne changeaient rien dans leurs

Habitudes, ils  continuaient à crever de faim.

Et puis elle dit : Le pécheur croit en Dieu quand

il a la fièvre. Maintenant on guéri la fièvre par aspirine.

Madame Pompadour n'aimait pas Fréderic le Prussien

L’Empereur lui non plus et celui-ci lui rendait bien:

il donna nom de Pompadour a un de ses chiens...

Les chiens aboient la caravane passe Marie-Antoinette

Passe la guillotine après avoir dit : qu’ils mangent

Du gâteau s’ils n’ont pas du pain et entre dans l’histoire

Avec son mari Louis XVI par l’amour d’être bien coiffée.

Le peuple Chinois avait souffert la maladie suprême

Du communisme – la famine, seconde place tenaient

Des ennemis idéologiques. Mao Tse Toung à ses

Fidèles Chinois qu’ils mangent leurs ennemis idéologiques.

Bientôt 50 millions de toutou accordéons avait

Disparu de la vie. Ils étaient de la race Shar-Pei de taille

44 à 51 cm au garrot, de silhouette courte et compacte.

Sa tête en "hippopotame", au chanfrein charnu à première

Vue soufflait un ennemie de la bureaucratie par naissance

Villageois. Pour eux aussi la caravane est passée mais

Les chiens se faisaient taire dans leur propos charnel

Trop idéologique. Le schibboleth et le sibboleth depuis gué  

Du Jourdain les fils de Joseph Éphraïm et Manassé ont guidé

Les Juifs jusqu’à Auschwitz où leur frère Docteur Mengele

les a pondu aux čengele[1]. Les Tsiganes l’ont vu et ils disent:

Lačo drom[2] d’Auschwitz partirent au ciel en fumé. Le ciel

Ferma le livre saint, cacheté par neufs sceaux en le jetant

Dans L’Apocalypse en concluant: baiser-vous les humains!



[1] Pour faire une ryme on a prit le mot bosniqaue « čengele » – les crochets .

[2] La route est claire , en rrom.

Publié dans Poésie francophone

Commenter cet article